Официальный сайт МИД ПМР

О нашем радио

Выход «Радио Приднестровья» в большой эфир всколыхнул коллег-журналистов из разных стран мира. По визитным карточкам приезжавших можно было изучать географию не только Европы, но и других континентов: Франция, Германия, Италия, Швеция, Англия, Греция, Израиль и даже Австралия.


Всех заинтересовала проблема Приднестровья. Их уже не удовлетворяло одностороннее (кишиневское) объяснение возникшей проблемы.


Журналисты искали встреч с государственными и общественными деятелями республики. И, конечно, зарубежных журналистов интересовало, как работают их коллеги на приднестровском радио, удостоенном глушения со стороны противника. (Этим, кстати, в свое время весьма гордились «Голос Америки» и «Радио Свобода»).


Опыт общения с иностранными журналистами в начале 1990-х подсказал необходимость создания на «Радио Приднестровья», помимо редакций вещания на официальных языках государства - русском, украинском и молдавском, редакции вещания на иностранных языках.


В настоящее время вещание государственного радио Приднестровской Молдавской Республики осуществляется на 6-ти языках:

- в FM-диапазоне - на русском, украинском и молдавском языках;

- в СВ-диапазоне - на русском языке;

- в КВ-диапазоне - на русском, английском, немецком и французском языках;

- on-line трансляция в Интернете - на русском, украинском и молдавском языках.


В редакцию "Радио Приднестровья" приходят письма от слушателей из самых разных уголков мира: от наших ближайших соседей - Украины, Молдовы, Белоруссии и России - до таких отдаленных стран, как Великобритания, США, Канада, Япония, Австралия, Новая Зеландия, Китай, Бразилия, Венесуэла, Чили, Мексика, Индия, Нигерия, Алжир и др. Всего (на сегодняшний день) из 45-и стран мира.


Коллектив радио Приднестровской Молдавской Республики благодарен всем своим слушателям за внимание и отзывы о нашей работе.


Слушайте "Радио Приднестровья" - мы работаем для Вас!


Тирасполь 100.7 FM и 104.0 FM, Слободзея 100.7 FM и 74.0 FM, Первомайск 103.4 FM, Григориополь 105 FM, Маяк 106.5 FM и 105.0 FM, Воронково 106.0 FM, Катериновка 104.0 FM, Валя Адынкэ 100.1 FM, Каменка 106.4 FM,
999 кГц, 9665 кГц


Actualités de la Pridnestrovié


****

La Pridnestrovié a pris connaissance avec intérêt du rapport du chef de la Mission de l'OSCE en Moldova Jennifer Brush énoncé le 21 novembre 2013 lors de la réunion plénière du Conseil permanent de l'OSCE . L’opinion sur le rapport a été exprimée par le ministère des Affaires étrangères de la Pridnestrovié . Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que le document contenait un certain nombre d'estimations biaisées et ne correspondait pas tout à fait aux principes classiques de la médiation internationale .

Ainsi, le rapport sur la Pridnestrovié porte les accusations et donne les estimations relatives à “l’agressivité” dans la défense de l'indépendance , à la "limitation" du mandat de la Mission de l'OSCE, en particulier , à la création d'obstacles à la liberté de mouvement de son personnel , une attention insuffisante au problème de la traite des êtres humains , à la torture et , en général , aux droits de l'homme , dans la réticence à s'engager dans les régimes commerciaux nouvellement formés et la politisation de cette question . Tout cela est interconnecté avec le désir de Tiraspol “de sacrifier les avantages spécifiques offerts par les donateurs internationaux”, ainsi que les recommandations de la République de Moldova à devenir "plus attrayant pour des Pridnestroviens” . Le rapport a également mis en doute la possibilité de poursuivre la mise en œuvre par la mission d’un certain nombre de projets humanitaires .

Le ministère des Affaires étrangères accorde une attention primaire au caractère fort et non constructif de la rhétorique du rapport en le considérant inacceptable pour la tête de l’organe de travail de la structure qui est un médiateur dans la normalisation des relations entre la République de Moldova et la Pridnestrovié .

Une perplexité sincère est causée par l'accusation directe annoncée à l’égard de la partie pridnestrovienne lors de la réunion du Conseil permanent de l'OSCE que “ la réaction de la Pridnestrovié résulte de l'attitude plus agressive envers ceux qui remettent en cause son independence” . Pour que la Mission de l'OSCE en Moldova n’ait pas d’illusions infondées , le ministère des Affaires étrangères de la République constate le fait que l’aspiration à l'indépendance de la Pridnestrovié est basée sur les résultats d'une volonté libre et démocratique du peuple de la République lors de nombreux référendums et cela n'est pas mis en question pendant 23 ans. Cela se reflète dans un nombre important de documents qui sont à la base de la politique étrangère de la Pridnestrovié , y compris la Constitution et la Conception de la politique étrangère . Dans ce contexte , les tentatives de l’organisation médiateur de s'arroger le droit de donner des estimations concenrnant “l’agressivité” d'un côté ou de l'autre dans le règlement causent de la surprise .

Le ministère des Affaires étrangères de la Pridnestrovié constate avec regret que la mission de terrain de l'OSCE en la personne de Jennifer Brush comme médiateur dans les négociations entre la Pridnestrovié et la Moldova correspond moins à ces principes de base sur quoi la troisième partie traditionnelle dans le règlement des conflits doit se guider: l'impartialité , la neutralité et l’objectivité. Le rapport partial, unilatéral et largement pas comparable avec la situation réelle de Jennifer Brush a montré non seulement l'incapacité de la tête de la Mission de l'OSCE en Moldova à établir une coopération entre les deux rives du Dniestr , mais aussi les résultats directs de son travail – ceux de desserrer les liens qui ont été accumulés par les dirigeants précédents de la Mission .

Le ministère des Affaires étrangères a envoyé les appels appropriés au président de l'OSCE, ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine Leonid Kozhara , au Secrétaire général de l'OSCE Lamberto Zannier , à tous les participants du format de négociation “5 +2” et à des représentants permanents de l'OSCE comprenant 57 pays membres de l'Organisation avec un résumé de 11 pages plus détaillé et approfondi de sa position concernant le rapport présenté par Jennifer Brush.

Il convient de rappeler que lors de la réunion du Conseil permanent de l'OSCE la Russie a donné une évaluation forte et strict du rapport de Jennifer Brush. En particulier , le Représentant permanent de la Fédération de Russie auprès de l'OSCE Andrei Keline a dit que l'OSCE chargée d’être médiateur, en conséquence la mission, avait besoin d’appliquer une approche juste et équilibrée . Cela n'a pas été reflété dans le rapport de Jennifer Brush.

****

Le lycée théorique Lucian Blaga à Tiraspol a été inspecté par le service de contrôle national. La procédure standard s’est transformée en une situation de conflit .

Le lycée théorique Lucian Blaga est l'une des écoles située en Pridnestrovié, mais subordonnée au ministère de l'Éducation de la Moldova . On y enseigne selon le programme du pays voisin . La plupart des diplômés vont à l'université en Moldova et en Roumanie.

Maintenant au lycée Lucian Blaga il y a près de 150 enfants pridnestroviens . Le personnel enseignant sont aussi les résidents de la Pridnestrovié . Le service de contrôle national a reçu une pétition de l'un des enseignants qui note que le salaire dans le lycée n’est pas payé à temps opportun.

Une fois une employée du service n'a pas reçu les documents nécessaires du directeur , elle a appelé la milice .

La veille les médias moldaves ont publié les informations sur la recherche non autorisée , organisée dans le lycée théorique Lucian Blaga par le ministère public de la Pridnestrovié. Il a été rapporté que le directeur de l'établissement et son adjoint ont été interrogés . Le procureur de la République Alexander Delhi a officiellement déclaré que cette information était absolument fausse et provocatrice .

La situation a été commentée par le ministre des Affaires étrangères de la Pridnestrovié Nina Shtanski .

Selon elle, la situation a montré que l'injection de la situation autour des écoles moldaves enseignant en langue roumaine faisait partie d'un plan bien pensé . La Pridnestrovié a appelé à plusieurs reprises à la partie moldave afin de convenir un mécanisme clair, compréhensible et acceptable pour effectuer les contrôles dans ces écoles, car cela concerne la sécurité incendie, sanitaire et épidémiologique et ainsi de suite .

Situées sur le territoire de la Pridnestrovié , les autorités scolaires sont formellement subordonnées à la République de Moldova et sont en fait dans une position où aucun service ne les contrôle. "Cependant, nos enfants y font leurs études, nous sommes responsables de leur sécurité . Par ailleurs, ce genre de contrôle de plan par les inspections est effectué dans toutes les écoles et n'affecte pas le processus éducatif . La perplexité est causée par le fait que les autorités moldaves ne permettent pas la gestion de ces écoles de mener un dialogue constructif avec les autorités compétentes de la Pridnestrovié. Hier, c'était encore une autre confirmation du fait que les inspecteurs de la Pridnestrovié ont été contraints d'appeler la milice ,”- a déclaré le diplomate .

Nina Shtanski a également noté que les partenaires internationaux “ont réaffirmé à plusieurs reprises la nécessité de mettre en œuvre toutes les mesures de contrôle dans ces écoles”, car la vie et la sécurité humaine en dépend directement.

Le service de contrôle national a noté qu’on allait dresser un procès-verbal au vu de dissimuler les documents des organismes de réglementation. Selon la législation actuelle de la République , le directeur comme responsable , peut être condamné à une amende . Le lycée - en tant qu'entité juridique peut être condamné à une amende aussi .

****

La Russie et l’Ukraine soutiennent la poursuite du dialogue sur le règlement moldo-pridnestrovien. Cela a été déclaré au cours de leur réunion à Kiev entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays , Serghei Lavrov et Leonid Kozhara .

"On a confirmé la volonté de la Russie et de l'Ukraine comme médiateurs et garants des accords entre les parties du conflit pridnestrovien de promouvoir le règlement du conflict dans le format “5 +2”, - dit le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères après la réunion.

Rappelons que l'Ukraine achève sa présidence de l'OSCE et en 2014 passera le relais à la Serbie et à la Suisse qui s’occuperont de la problématique du conflit moldo-pridnestrvien .

Le format de négociation “5 +2” comprend les parties au conflit - la Moldova et la Pridnestrovié , les pays garants et médiateurs – la Russie, l’Ukraine , l’OSCE en tant que médiateur , ainsi que l'Union européenne et les Etats-Unis en tant qu’observateurs .

****

Le Président de la Pridnestrovié Eugène Chevtchouk en direct a répondu aux questions du reporter d'une station de radio de Moscou "CITY- FM” Gueorgui Bovt . Au cours de l'interview, le Président a parlé de ce qui a motivé le désir d’introduire la législation de la Fédération de Russie en Pridnestrovié.

Rappelons que le projet de loi a été envoyé par Eugène Chevtchouk le 4 décembre au Soviet suprême .

La Pridnestrovié a été formé à la suite de la désagrégation de l'Union soviétique et depuis sa formation cherche à s'unir avec la Fédération de Russie dans un seul espace politique et économique, - a dit le Président . - La confirmation de cette volonté est le référendum de 2006 , où près de 90% de nos citoyens sont en faveur de l'indépendance avec la réunification avec la Russie .

La question de savoir comment les négociations seront menées selon la procédure de cette entrée, Eugène Chevtchouk a dit que dans ce cas, la Pridnestrovié se guidait sur les décisions fondées sur la volonté des citoyens de la République , dont la majorité - environ 200,000 - sont citoyens de la Russie .

Il a également exprimé l'espoir que , compte tenu de la situation de la politique étrangère autour de la Pridnestrovié et de la dynamique des relations entre la Moldova et l'Union européenne, l'ordre du jour d’aujourd'hui comprenait une question: qu’est-ce qui se passera dans les relations entre la Pridnestrovié et la Russie .

En s'exprimant sur les relations avec la Moldova , le Président a dit qu'elles étaient tendues . La Moldova montre ses aspirations de politique étrangère à Bruxelles et , peut-être , à Bucarest . La Cour constitutionnelle de la Moldova a décidé que leur langue nationale était roumaine . “La Pridnestrovié n’est pas certainement contre cela, mais nous voulons que notre volonté et les opinions de nos citoyens vers l'intégration avec la Fédération de Russie soient prises en compte,” - a dit Eugène Chevtchouk.

Le Président de la Pridnestrovié a déclaré que par la signature d'un accord d'association avec l'UE , la Moldova ne tenait pas compte des intérêts des entreprises et de l'économie de la Pridnestrovié . On a l'impression que l'association moldo-européenne est utilisée pour exercer une pression économique sur la Pridnestrovié en vue d'obtenir des concessions politiques .

Dans le même temps , comme l'a souligné Eugène Chevtchouk , le nombre prédominant des citoyens de la Pridnestrovié sont pour l’intégration avec la Fédération de Russie . À cet égard , plus la polarisation des aspirations se produit : à Chisinau en un sens , à Tiraspol – à l'autre” - a dit le chef de l'Etat .

Eugène Chevtchouk a attiré l'attention sur le fait que la Moldova formait effectivement la frontière avec la Pridnestrovié. Et dans cette situation, il est nécessaire de mettre en œuvre la formule de "divorce civilisé" avec la Moldova et de ne pas créer des problèmes pour la Pridnestrovié” .

****

Le ministère des Affaires étrangères de la Pridnestrovié a tenu la rencontre entre le vice-ministre des Affaires étrangères Vitaly Ignatiev avec une délégation de la communauté internationale des scientifiques “PONARS Eurasie”. Il s'agit d'une communauté internationale de scientifiques développant de nouvelles approches pour les problèmes de la politique intérieure et étrangère, de la sécurité et de la coopération en Russie et en Eurasie . Parmi les domaines principaux de leur travail sont l’analyste politique , la recherche , la politique publique , les questions internationales et transfrontalières , ainsi que la politique comparée .

Au cours de la réunion, les experts ont pu obtenir les informations de première main sur la Pridnestrovié, discuter les aspects d'actualité de la vie politique du pays et ses contacts internationaux .

En particulier , les experts de “PONARS Eurasie” se sont intéressés à la vision de la Pridnestrovié concernant le choix de la politique étrangère de la République de Moldova et l'Ukraine , comme dans le domaine politique ainsi que dans le domaine économique . Vitaliy Ignatiev a informé ses collègues étrangers de la mise en œuvre de la stratégie nationale – l’intégration eurasienne . Dans ce contexte , une attention particulière a été accordée aux perspectives de la mise en œuvre pratique du protocole “Rogozine – Chevtchouk”.

Vitaly Ignatiev a raconté aux collègues étrangers la situation dans les négociations moldo-pridnestroviennes en révélant ainsi la nature et les progrès de la “tactique de petits pas” pour résoudre les problèmes socio- économiques des citoyens vivant en Pridnestrovié et en Moldova, et la construction d'une atmosphère de confiance mutuelle .

Lors de la réunion , les participants ont exprimé leur satisfaction avec la conversation ouverte contribuant à promouvoir de l'intérêt de recherche à l’égard de la Pridnestrovié .

****

Les orthodoxes ont célébré la fête paroissiale – la Journée du Souvenir du Grand-Saint prince Alexandre Nevski . Sur le territoire de la forteresse de Bendery on a ouvert l'église . A ce jour, la peinture murale du temple a été achevée menée l’équipe d'artistes dirigée par Piotr Veliksar .

La liturgie solennelle et l'éclairage de l’église ont été efféctuées par l’archevêque de Tiraspol et de Dubossary Sava . L'événement a été assisté par le Président de la Pridnestrovié Eugène Chevtchouk, les membres du gouvernement , la direction de Bendery et les habitants orthodoxes .

Pour marquer la fin de la peinture murale, le chef de l'Etat a été présenté d’une image de saint Eugène par le diocèse de Tiraspol et de Dubossary.

Dans son discours , Eugène Chevtchouk a dit que le temple était une "valeur historique et spirituelle pour la Pridnestrovié" . "A Bendery beaucoup d'événements se sont déroulés. Il y avait plusieurs empereurs russes . A Dieu ne plaise que le temple soit un renforcement spiritual de tous les Pridnestroviens” , - a-t-il dit .

Le Président a déposé des fleurs au piédestal du buste d'Alexandre Nevski , saint patron de tous les guerriers orthodoxes . Les troupes de l’Institut de droit de Tiraspol et de l'école républicaine des cadets ont solennellement défilé.

L’église du Saint prince Alexandre Nevski est l’une des plus anciennes en Pridnestrovié . En 1828 , Bendery et le temple ont été visités par l'empereur russe Nicolas I et sa famille . En 1877 , avant de partir pour la Bulgarie , l'empereur Alexandre II a prié à l'église, et le 9 mai 1916 à Bendery le général Broussilov a rencontré l'empereur Nicolas II. Le roi a visité le temple avec son épouse Alexandra , tsarévitch Alexei et 4 filles .